Les générateurs d’azote Nitrocraft s’adaptent à tous vos besoins

Analyses industrielles en laboratoire

Parmi les nombreux outils développés dans le domaine de la chimie analytique, beaucoup sont ceux qui utilisent un voire plusieurs gaz (hélium, azote, hydrogène, argon, air zéro). Compte tenu de ses qualités intrinsèques et de son faible coût, l’azote est très utilisé par les différentes marques d’analyseurs. Aujourd’hui Nitrocraft fabrique une gamme étendue de générateurs d’azote pour le laboratoire, répondant aux spécifications de tous les analyseurs du marché.

Voir le guide de choix des générateurs

Conditionnement sous azote

Le conditionnement sous azote est une application majeure puisqu’elle couvre un secteur d’activité très étendu de l’industrie agro-alimentaire jusqu’aux machines d’embouteillage utilisées par les viticulteurs qui conditionnent eux-mêmes leur vin. Dans certains cas, l’azote fourni par le générateur est mélangé avec du COpour adapter l’action de conservation en fonction des produits traités.

Liens vers gammes concernées :

NCP R

TERA

Vinicraft R 

Vinicraft C

 

Dégazage / Décarbonication

Le dégazage ou décarbonication (suivant les régions) consiste à faire baisser le taux de COcontenu dans le vin avant la phase d’embouteillage. Le principe consiste à injecter de l’azote pendant le transfert du vin, le gaz est envoyé sous pression à l’intérieur d’un tuyau avec un débit qui peut varier de 20 à 50 l/mn.

Liens vers gammes concernées :

Vinicraft R

Vinicraft C

TERA

 

Pressoirs inertés

Depuis quelques années sont apparus dans le domaine viticole des pressoirs pneumatiques fonctionnant sous azote. Plusieurs technologies cohabitent, d’un côté les pressoirs à azote perdu et de l’autre, un système avec recyclage de l’azote développé par un des leaders sur ce marché. Pour le dimensionnement des générateurs, il faut être vigilant car les exigences de débit et de pression sont élevées. Sur certains modèles, la consommation d’azote peut être très importante sur une durée assez courte, ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour constituer une réserve de gaz.

Liens vers gammes concernées :

Vinicraft R

Vinicraft C

TERA

Flottation à l’azote

Parmi les applications viticoles qui consomment de l’azote, la flottation est une des plus contraignantes car elle nécessite un débit constant d’azote délivré à une pression assez élevée de 5 à 6 bar. Cette technique de clarification est très employée pendant la période des vendanges.

Liens vers gammes concernées :

Vinicraft R

Vinicraft C

TERA

Filtration tangentielle

Avec la flottation, la filtration tangentielle fait partie des applications qui consomment de l’azote en grande quantité, laquelle varie en fonction de la surface du filtre. Dans ce cas, l’azote est utilisé pendant les phases de rinçage c’est-à-dire à une cadence régulière et cela pendant toute la durée de travail. Là encore, la pression nécessaire est assez élevée de l’ordre de 5 à 6 bar.

Liens vers gammes concernées : 

Vinicraft R

Vinicraft C

TERA

Protection contre l’oxydation

L’azote est un gaz neutre (sans oxygène) et sec (point de rosée de -44°C à une pureté de 99,5%), ces caractéristiques permettent d’envisager une multitude d’applications où l’azote est utilisé pour protéger contre les effets de l’oxydation (soudure, protection des vagues de soudage en électronique…)

Liens vers gammes concernées:

NCP R 

NCP C

TERA

Inertage

L’inertage au sens large consiste à rendre « inerte » une chambre soit parce qu’on souhaite y stocker des produits qui ont besoin d’être protégés, soit parce que la chambre a contenu un gaz toxique ou explosif que l’on souhaite faire disparaître. Cette technique est utilisée dans de nombreux domaines, l’industrie, la viticulture et certains analyseurs de laboratoire.

Liens vers gammes concernées :

Vinicraft R

Vinicraft C

TERA

Traitement par anoxie

Le traitement pas anoxie est très répandu dans les musées pour les œuvres d’art qui sont traitées contre les insectes. Le traitement par anoxie a pour avantage de ne pas utiliser de produits toxiques qui peuvent être nocifs pour les œuvres elles-mêmes et pour l’environnement. Pour que le traitement soit efficace, l’azote utilisé doit être de très haute qualité et pouvoir être délivré pendant plus de 21 jours consécutifs.

Liens vers gammes concernées :

NCP C

NCP R

TERA

Impression 3D

Les systèmes d’impression 3D ont été popularisés par les médias qui régulièrement relatent les innombrables et surprenantes possibilités de ces machines. Si on regarde de plus près, le système de fabrication par couches successives peut se décliner à l’infini en faisant varier les matériaux et le support qui guident le système d’injection. Une partie de ces machines, fabrique des pièces en métal à partir d’une poudre qui est rendue solide sous l’effet d’un laser. La transformation s’effectue dans une enceinte qui est maintenue à un niveau très bas en oxygène par l’injection permanente d’un flux d’azote de très haute pureté.

Liens vers gammes concernées :

NCP C

NCP OF

TERA

Liquéfacteurs d'azote liquide

L'azote liquide est fabriqué par les gaziers à partir d'un process industriel nommé : distillation fractionnée de l'air liquide. La molécule ainsi liquéfiée est transportée aux quatres coins du pays par des semi-remorques à la faveur d'un réseau routier d'une grande qualité. En revanche pour les zones difficiles d'accès, montagne, zone désertique, il existe des liquéfacteurs d'azote qui permettent de fabriquer des petites quantités d'azote liquide à partir d'un flux d'azote gazeux produit par un générateur d'azote ou un stockage. Nitrocraft travaille avec un partenaire en France spacialisé dans les techniques cryogéniques. 

Liens vers gammes concernées :

NCP C

NCP R

TERA